jardin de la Retraite

Le jardin de la Retraite

Quimper perpétue la tradition des jardins d’acclimatation lancée par les grands navigateurs du XVIème siècle qui ramenaient de leurs expéditions lointaines des plantes du bout du monde.

Entre la rue Elie Fréron et la rue des Douves, protégé par le rempart Est de la ville, le jardin de la Retraite s’étend sur près d’un demi-hectare. Clos de murs, il est protégé par la ville et de sa circulation pourtant toute proche. Le jardin comporte trois espaces distincts ; le jardin des palmiers, les plantes à feuilles larges d’aspect tropical et les plantes de terrain sec.

Situé à deux pas de l’office de tourisme, le visiteur se trouve projeté d’un seul coup dans un autre monde, sous d’autres latitudes.

Du haut des remparts de l’ancienne ville fortifiée, de luxuriants palmiers et une multitude de plantes subtropicales s’offrent au regard, comme dans une véritable oasis saharienne téléportée en plein coeur du Finistère.

Plus loin, c’est une portion de désert mexicain qui a été reconstituée entre les murs clos de se splendide jardin de la Retraite, l’un des trois grands parcs de Quimper, avec ses yuccas, ses agaves, ses aloès qui émergent d’un tapis de petits galets roses